A PROPOS DE FREESOIL

Moteur d’un substrat vivant

Les plantes ne sont en général pas en mesure de libérer leurs propres aliments dans le sol. Elles produisent par photosynthèse des sucres qu’elles évacuent via leurs racines sous forme « d’exsudats ». La plupart des organismes qui se trouvent dans le sol (microbiologie) ne peuvent pas produire de sucres. Ils peuvent en revanche libérer les substances nutritives dont la plante a besoin et/ou les lier à partir de matières organiques ou minérales ou encore dans l’air. Ces propriétés contribuent à instaurer une coopération bénéfique à la santé du sol. Alors que la microbiologie profite ainsi des sucres de la plante, cette dernière tire ses substances nutritives de la microbiologie qui se rassemble autour de ses racines.

Les ravageurs et les maladies peuvent frapper lorsque les plantes sont sous-alimentées, plutôt que par des microbes ou des insectes comme on le croit souvent. Les plantes dépendent de la signalisation hormonale pour se défendre contre les ravageurs et les maladies. Un excès d’engrais dans le sol indique que ce sol manque des (micro) nutriments dont les plantes ont besoin. Si c’est le cas, les plantes sont activées en défense pour stocker les acides aminés, qui paralysent les enzymes clés et arrêtent les mécanismes d’alerte des plantes critiques, plutôt que le puissant système d’alerte que les plantes développent lorsqu’elles se développent en symbiose avec les microbes.

 

 

Sol vivant

Un substrat vivant contient une composition diversifiée de petites plantes, de vers, de restes végétaux, et de petits organismes tels que les bactéries, moisissures et microbes. Ces petits organismes veillent à une alimentation équilibrée pour la plante et la structure du substrat. A formation d’humus cause également la fixation du CO2.

Autrement dit, la microbiologie est le moteur d’un substrat sain. La microbiologie est mieux nourrie par une plante saine que par une plante malade. Une plante saine est donc essentielle pour la santé du substrat et un substrat sain est indispensable à la santé de la plante. Cet équilibre est à la base de la qualité et de la santé des aliments que le substrat nous offre.