LA PHILOSOPHIE FREESOIL

Symbiose

Les plantes ne sont en général pas en mesure de libérer leurs propres aliments dans le sol. Elles produisent par photosynthèse des sucres qu’elles évacuent via leurs racines sous forme « d’exsudats ». La plupart des organismes qui se trouvent dans le sol (microbiologie) ne peuvent pas produire de sucres. Ils peuvent en revanche libérer les substances nutritives dont la plante a besoin et/ou les lier à partir de matières organiques ou minérales ou encore dans l’air. Ces propriétés contribuent à instaurer une coopération bénéfique à la santé du sol. Alors que la microbiologie profite ainsi des sucres de la plante, cette dernière tire ses substances nutritives de la microbiologie qui se rassemble autour de ses racines.

 

FreeSoil est convaincu que la plante ne peut donner le meilleur d’elle que si elle pousse en symbiose avec la microbiologie. Les plantes ont évolué sur des centaines de millions d’années sous la pression constante des changements de situation sur terre. Les plantes que nous voyons aujourd’hui dans la nature sont le résultat de cette sélection constante. Les plantes « modernes » coopèrent toutes de façon intensive dans leur environnement « naturel » avec des organismes unicellulaires sur leurs feuilles, dans leurs tiges et surtout dans et autour de leurs racines. Nous appelons cette coopération la « symbiose plante-microbe ». Cette symbiose est nécessaire pour la santé d’une plante, qui devient ainsi plus résistante aux conditions météorologiques, aux maladies et aux plaies.

Moteur d’un substrat vivant

Un substrat vivant contient une composition diversifiée de petites plantes, de vers, de restes végétaux, et de petits organismes tels que les bactéries, moisissures et microbes. Ces petits organismes veillent à une alimentation équilibrée pour la plante et la structure du substrat. A formation d’humus cause également la fixation du CO2.

Autrement dit, la microbiologie est le moteur d’un substrat sain. La microbiologie est mieux nourrie par une plante saine que par une plante malade. Une plante saine est donc essentielle pour la santé du substrat et un substrat sain est indispensable à la santé de la plante. Cet équilibre est à la base de la qualité et de la santé des aliments que le substrat nous offre.

Construire un substrat vivant

Nous parlons de nos jours d’une agriculture « régénératrice », qui souhaite rétablir la qualité des terres agricoles. Nous augmentons surtout la fertilité du substrat en le nourrissant avec du compost de qualité contenant une grande diversité de microbes. FreeSoil fait également usage de l’alimentation foliaire et des substances naturelles qui stimulent les processus biologiques par lesquels le processus de photosynthèse est activé, ainsi que de la libération de substances nutritives pour la microbiologie.

Grande diversité

FreeSoil s’oriente vers la diversité de la microbiologie appliquée. Parce que nous savons que les effets synergétiques de l’action conjointe des microbes freinent les maladies et nourrissent la plante. De nombreux articles scientifiques parlent des effets des variétés combinées. Le tout est ici bien plus que la somme des composants. L’application d’un mix de microbes augmente les chances de succès car la sélection des microbes qui survivent après leur introduction dans le substrat dépend entre autres de la plante, de l’environnement et des conditions météorologiques.

S’attaguer à la cause

Les maladies et plaies surviennent parce que les plantes sont mal nourries et NON en raison des microbes et des insectes. Un excès d’engrais chimiques dans le substrat cause une pénurie de substances nutritives dans la plante, souvent des micro-substances nutritives. Les plantes stockent alors des acides aminés qui rendent inactifs d’importants enzymes et neutralisent un mécanisme d’avertissement vital pour la plante. Les plantes dépendent de la signalisation hormonale pour pouvoir lutter contre les maladies et plaies. Un excès d’engrais chimiques désactive pratiquement la totalité de cet indispensable mécanisme d’avertissement, tandis que cette fonction de signalisation devient beaucoup plus puissante si la plante et les microbes se développent en symbiose.

 

En répandant régulièrement le riche mélange de microbes et de substances nutritives de FreeSoil sur les parcelles, le producteur veille à une santé optimale de ses plantes. Il évite les maladies et plaies grâce à une combinaison complexe de défense des plantes et à l’intervention directe des microbes et cultive une plante qui fait un usage optimal de ses substances nutritives.